Swipe to the left

Les conseils de Nathalie Mauclair : Episode 8

Les conseils de Nathalie Mauclair : Episode 8
Par Running Conseil 6 mars 2017 11428 Vues Aucun commentaires

Après les sages résolutions de l’année, la remise en forme est en cours et maintenant il faut affiner la préparation en vue des vrais objectifs de la saison.


Pour moi la première étape sera le Marathon des Sables du 7 au 17 avril 2017.


Cette course que j’ai faite l’année dernière m’avait bien fait flipper. J’avais une forte appréhension à me retrouver sans ma famille, et je ne savais pas comment gérer mon sac, unique source de confort pendant 6 jours. Au final, tout c’est très bien passé, l’éloignement géographique a été compensé par l’échange de mail et mon sac a répondu à mes attentes. Du coup, je me suis dit « puisque que tu as fait un gros boulot de préparation logistique l’année dernière alors pourquoi ne pas le réinvestir cette année ? »


Pour l’entrainement pas facile de trouver du sable comme celui du désert Marocain en France, il faudra bien vous adapter. Tout en sachant qu’au fur et à mesure des jours vous modifierez vos foulées aux différents sables des dunes, des oueds, ou des djebels, … et vous progresserez.


Il me semble que le plus gros du boulot en préparation est la constitution du sac. Comme pour les autres courses, il faut bien lire le règlement et s’équiper d’un ECG (Electro cardiogramme), du passeport et d’autres accessoires tout en respectant le poids minimum. Votre ennemi pendant les 6 jours sera son poids, tout en sachant qu’il s’allègera de jour en jour, alors il faut tout optimiser :


- Pour la nourriture en prendre suffisamment mais pas trop ni trop peu, et tout gouter avant ;
- Pour le confort, j’ai fait des choix minimalistes qui ont été suffisant. J’ai tout retaillé à ma taille (duvet, …), coupé ma brosse à dent et investi dans des lingettes hydrophiles.
- Pour chaque article qui est entré dans mon sac, je me suis posée la question (au moins 10 fois) « est-ce utile ? », « en aurais-je vraiment besoin ? ». ça m’a pris la tête pendant tout le mois de mars.


Au final, je n’ai manqué de rien et tout a été utile et j’ai vécu une superbe semaine coupée de la réalité à vivre une aventure pleine de découvertes (paysages, humaines, …). Certes, les conditions sont sommaires mais quelle chance on a de pouvoir vivre une expérience comme celle là dans un cadre exceptionnel entre passionnés avec une organisation bien rodée.


J’ai été heureuse de partager mes expériences avec vous grâce à running conseil depuis l’année dernière et je vous dis à bientôt sur les chemins.